Prendre la Parole en Public l’Art du Small Talk

Posté par:

carmelaComment passer de l’échange banal à la conversation riche et constructive ?

Cet aspect subtil de la communication connaît un engouement grandissant lors de mes stages de Prise de Parole en Public, ce qui m’a inspiré un article sur ce thème.

L’Art du Small Talk réside en fait, dans le talent et l’imagination à transformer un échange banal en une vraie conversation.La confiance en soi et le respect d’autrui sont deux éléments majeurs pour exceller dans cet art. En effet, un esprit curieux, attentif, désireux de faire connaissance avec l’autre, ouvrira facilement à la discussion.

La maîtrise du Small Talk est donc précieuse pour se forger de nouvelles relations, les entretenir et développer son réseau. C’est une carte maîtresse pour réussir sa carrière.

Combien de fois vous êtes-vous retrouvé lors d’un cocktail ou un dîner sans trop savoir comment engager la conversation ou encore la développer. Voici ma recette en 6 points pour ne pas laisser le soufflé retomber :

1 – Comment briser la glace :

Les grands classiques pour entamer le dialogue portent sur des sujets divers et variés allant de la météo aux vacances en passant par le travail et les transports.

L’attitude se doit d’être amicale, souriante, vous cherchez avant tout à détendre l’atmosphère et à mettre votre interlocuteur à l’aise. Ne vous censurez pas en vous disant que vous n’avez rien d’intéressant à dire ou encore qu’un banal « il fait chaud ou il y a beaucoup de monde ici » ne vous mènera nulle part. Détrompez-vous, le small talk commence souvent par une platitude. Dites simplement ce qui vous passe par la tête, mais avec le sourire et en restant poli !

Vous pouvez également briser la glace en évoquant le contexte. Par exemple, si vous êtes dans la file d’attente d’un film ou d’un spectacle : « Il paraît que c’est le meilleur James Bond de la série … ». Au restaurant, en regardant le dessert à la table voisine : «  Est-ce-que vous me conseillez ce dessert ? ».

2 – Briser la glace de façon plus personnelle :

Si vous voulez éviter les lieux communs, il vous faut un peu plus de préparation. Commencez par observer la personne avec qui vous voulez engagez la conversation et découvrez un point d’entrée. Ce peut-être la marque de son sac ou de son attaché case, quelque chose dans sa tenue vestimentaire, ou encore le livre ou le magazine qu’elle tient dans la main. Il y a quelques années j’assistais à un séminaire aux Etats-Unis, une jeune femme s’est approchée de moi en me disant : « J’adore votre sac à main, vous l’avez acheté à Paris ? ». Cette personne qui était styliste, est devenue par la suite l’une de mes meilleures amies et a créé les costumes d’une comédie musicale que j’ai mis en scène.

Une autre façon d’entamer le dialogue est tout simplement d’écouter une conversation, même si elle ne s’adresse pas directement à vous et de rebondir sur ce qui vient d’être dit. La semaine dernière j’étais invitée aux Portes ouvertes d’un de mes clients et j’entends mon voisin de droite parler de son voyage d’affaires à Montréal, je me retourne : «  J’ai habité toute mon enfance à Montréal, qu’est-ce-que vous avez le plus apprécié là-bas ? » et hop la conversation s’est engagée !

3 – Poser des questions qui sollicitent la conversation :

Il existe plusieurs types de questions. Les questions fermées auxquelles on peut répondre en un ou quelques mots qui ont tendance à fermer le dialogue. Par exemple : D’où venez-vous ? de paris. Quelle est votre profession ? dentiste.

Les questions ouvertes qui engagent des explications, des opinions et ouvrent ainsi la discussion. Par exemple : Quel est votre quartier préféré ? Pourquoi ? ou bien :  Qu’est-ce-qui vous a donné envie de faire ce métier ? Quel aspect de votre métier vous passionne le plus ?

Le fait de combiner questions fermées et ouvertes va vous permettre de personnaliser la conversation, lui donner une tournure plus intéressante, et de faire réellement connaissance avec les gens.

Si une personne vous dit qu’elle vient juste de revenir de voyage, vous pouvez lui demander, ce qu’elle a apprécié, quel est son meilleur souvenir, comment les affaires se traitent ou lui poser des questions sur la gastronomie, les sites touristiques qu’elle vous conseille de visiter…

4 – Raconter une histoire :

Posez des questions qui invitent votre interlocuteur à vous raconter une histoire, demandez lui de vous parler de sa plus grande réussite dans son métier ou dans son parcours, de même essayez toujours de répondre à une question ouverte par une anecdote. Je connais un artiste-peintre qui  raconte aux passants qui entrent dans sa galerie,  l’histoire de ses tableaux ! Pourquoi il a peint celui-ci, l’évènement qui l’a inspiré, son émotion au moment où il le peignait, le choix des couleurs. Cela crée une envie irrésistible d’acheter le tableau car en plus de son esthétique on est touché par son histoire.

5 – Le choix des sujets

 Le Small Talk est, comme son nom l’indique une conversation légère, « de salon » pourrait-on dire. C’est l’art de construire rapidement un échange courtois et intéressant qui laissera une bonne impression tant chez votre interlocuteur que pour vous. Loin du débat, il sert avant tout à instaurer une relation de confiance, voire de complicité. Ainsi, il vaut mieux éviter les sujets à controverse et rester sur des thèmes comme le travail, les voyages, les loisirs, la famille, l’art, la gastronomie…Vous pouvez vous exercez à engager le dialogue sur des sujets variés et dès que vous en découvrez un qui sollicite l’intérêt de votre interlocuteur, développez- le afin de donner à la conversation une tournure plus captivante.

6 – Vaincre la timidité

Vous connaissez sûrement l’expression : « Si vous ne demandez pas, la réponse est non ». Si vous n’engagez pas la conversation par crainte de sortir des banalités ou la crainte d’être jugé, d’être ridicule ou encore d’être rejeté, vous risquez de manquer peut-être les plus belles occasions de votre vie.

Carmela Valente et Dino Risi

Carmela Valente et Dino Risi

Si j’ai des regrets c’est d’avoir été jeune, trop timide pour engager la conversation avec des personnes que je rêvais de rencontrer et que la vie avait pourtant mise sur mon chemin. Ainsi, j’ai eu la chance d’être choisie pour tourner une publicité par un réalisateur Italien que je vénérais et dont j’avais vu tous les films : Dino Risi.

J’avais des tonnes de questions à lui poser et je n’ai jamais réussi à lui parler. Dès qu’il s’asseyait à côté de moi, plus aucun son ne sortait de ma bouche !

Aller au devant des gens, engager la conversation auprès d’étrangers, n’est facile pour personne, il faut se pousser, se prendre par la peau du cou et y aller !! C’est un challenge, qui demande du courage, une dose d’inconscience et surtout beaucoup de curiosité.

Si on évite le Small Talk on perd beaucoup ! Si on devient un artiste de l’exercice on gagne tout ! C’est un véritable « Sésame ouvre- toi » !

Cet Art est développé dans mes stages et coaching de prise de parole en public afin de vous aider à développer ce don.

Carmela Valente

 

0
  Related Posts
  • No related posts found.